Betsson rachète Betfirst, 1er opérateur belge de paris sportifs - Bonus Casino Sans Depot 2024

Betsson rachète Betfirst, 1er opérateur belge de paris sportifs

Le groupe suédois Betsson AB vient d’annoncer l’acquisition du premier opérateur belge de paris sportifs et de jeux betFIRST. Le montant de l’acquisition s’élève à 120 millions d’euros, dont jusqu’à 3 millions d’euros sous forme de complément de prix. Parallèlement, le suiédois noue un partenariat stratégique avec le groupe Partouche

Betsson / Betfirst: un accès au marché belge des jeux

BetFirst-Betsson-Group

Betsson a accepté d’acquérir toutes les actions du groupe betFIRST, qui exploite une entreprise de paris sportifs et de jeux sous la marque betFIRST en Belgique. Le prix initial total de l’acquisition est de 117 millions d’euros sur une base en numéraire et sans dette, payable en espèces.

En outre, Betsson peut payer jusqu’à 3 millions d’euros à titre de complément de prix, sous réserve de la réalisation de certains objectifs financiers convenus. La contrepartie initiale de l’acquisition équivaut à un multiple de 10,0x l’EBITDA estimé de betFIRST pour l’exercice 2023.

Créé en 2011, betFIRST est un opérateur B2C de premier plan sur le marché belge des jeux en ligne réglementé localement, proposant des paris sportifs et des jeux de dés.

BetFIRST est une marque leader pour les paris sportifs en Belgique avec une expérience éprouvée en matière d’acquisition de clients et de croissance des revenus. betFIRST détient une licence pour les paris sportifs en ligne et une licence pour les jeux de dés en ligne en Belgique.

En plus de l’activité en ligne, la société opère également dans environ 450 points de vente en Belgique et possède également une salle de jeux.

Au cours du dernier exercice clos le 31 décembre 2022, betFIRST a enregistré des revenus nets de jeu de 51,2 millions d’euros et un EBITDA ajusté de 10,0 millions d’euros.

Accord avec le groupe Partouche

Dans le même temps, Betsson et Groupe Partouche, premier opérateur français de casinos, coté en bourse, annoncent un nouveau partenariat stratégique.  Les deux opérateurs souhaitent offrir des services de casino en ligne sur des marchés réglementés.

Une première offre commune de casino en ligne devrait être lancée en Belgique courant 2023, sous réserve de l’obtention officielle des licences requises.

Ces deux initiatives stratégiques sont pleinement alignées sur les ambitions de Betsson de générer une croissance rentable, avec une préférence pour la croissance à long terme sur les marchés réglementés localement.

Le nouveau partenariat avec le premier opérateur français de casinos Groupe Partouche combinera l’expertise de Betsson dans le secteur des jeux en ligne et le leadership de Groupe Partouche sur le marché des casinos terrestres. L’objectif est de proposer une offre de casino en ligne attrayante adaptée au marché local.

Groupe Partouche exploite des casinos terrestres en France et en Suisse et détient également une licence de casino hors ligne en Belgique, qui peut être étendue à une licence de casino en ligne. Avec une telle licence, une gamme complète de produits de casino en ligne peut être proposée sur le marché belge.

Sous réserve que les licences requises soient accordées par le régulateur belge, l’objectif est de lancer l’offre de casino en ligne en Belgique dès 2023.

Betsson et Groupe Partouche s’engagent à développer leur nouvelle collaboration et à explorer d’autres moyens d’étendre le partenariat.

Belgique : un marché des jeux très concurrentiel

L’acquisition de betFIRST et le partenariat avec Groupe Partouche fourniront à Betsson un accès critique au marché belge très concurrentiel. En outre, il profitera d’une empreinte géographique plus diversifiée et une part accrue des revenus des marchés réglementés localement.

Betsson a l’intention de continuer à exploiter l’activité de paris sportifs betFIRST telle qu’elle est aujourd’hui tout en explorant les synergies potentielles à moyen et long terme.

Pontus Lindwall, PDG et président de Betsson AB, a déclaré : « Nous sommes très enthousiastes à l’idée d’entrer sur le marché belge avec nos partenaires Groupe Partouche et voyons une forte complémentarité stratégique avec l’acquisition de betFIRST. Chez Betsson, notre stratégie de croissance s’articule autour de l’extension de notre présence sur de nouveaux marchés, en particulier sur les marchés réglementés localement ou sur le point de l’être. La Belgique, où le marché des jeux en ligne est réglementé depuis 2011, s’inscrit très bien dans cette stratégie. Notre modèle d’entreprise est hautement évolutif, et ces initiatives ajouteront des revenus et renforceront notre rentabilité au fil du temps. »

Betsson est en mesure de financer l’acquisition avec les liquidités existantes de son bilan et dans le cadre des facilités de crédit existantes.

La finalisation de l’acquisition de betFIRST n’est pas subordonnée aux approbations réglementaires et devrait avoir lieu le ou vers le 5 juillet 2023.

Betsson a engagé Lazard en tant que conseiller financier et Gernandt & Danielsson en tant que conseiller juridique principal (avec Van Bael & Bellis et Edson Legal en tant que conseillers juridiques en Belgique) dans le cadre de l’acquisition.