Risque d'addiction aux jeux de casino : les femmes en première ligne ? - Bonus Casino Sans Depot 2024

Risque d’addiction aux jeux de casino : les femmes en première ligne ?

GambleWare, un organisme anglais chargé de la prévention des jeux d’argent, a récemment publié une étude sur le jeu et les femmes. Elle met en lumière des points intéressants, notamment les raisons qui les poussent à jouer. L’étude montre également que les femmes jouent plus qu’auparavant et courent plus de risque d’addiction.

Les moteurs du jeu chez les femmes

femme heureuse a la machine a sous

Cette étude sur le jeu et les femmes a été commandée par GambleWare et a été réalisée conjointement par IFF research et l’Université de Bristol. Elle révèle les raisons qui conduisent les femmes à jouer.

  • Facteurs psychologiques : les femmes sont à la recherche d’émotions positives. Certaines d’entre elles parlent de frisson du jeu. Pour elles, le jeu est utilisé comme une évasion mentale, un moyen d’éviter les émotions négatives comme le stress ou l’ennui.
  • Interactions sociales : participer au jeu les aide à développer et à maintenir des relations avec des amis, des connaissances, la famille et des collègues.
  • Facteurs financiers : elles jouent souvent dans le but d’améliorer les finances du ménage et de soulager les pressions financières. Elles espèrent échapper à la pauvreté. Pour elles, le jeu est aussi un moyen de s’émanciper de leur milieu social, voire d’échapper à la violence domestique.
  • Rôle du marketing et de la publicité. Les stratégies telles que la publicité genrée, y compris l’utilisation de célébrités féminines, ou des campagnes ciblées visant clairement les femmes, incitent les femmes qui jouent déjà à continuer, à jouer plus souvent. Elles les poussent aussi à essayer de nouveaux produits de jeu. L’une des principales recommandations du rapport est d’initier de nouvelles recherches pour examiner les liens entre la publicité et les méfaits du jeu.

Les femmes jouent de plus en plus… sans le savoir

Alors que les hommes sont largement perçus comme plus susceptibles de jouer que les femmes, ce rapport a examiné une série de données sur la participation. Il confirme les conclusions précédentes selon lesquelles l’écart entre les sexes pourrait se réduire.

Cependant, la recherche a révélé que de nombreuses femmes ne reconnaissent pas leur activité comme du « jeu », car peu utilisent le terme « jeu » pour leurs activités. Au lieu de cela, ils ont utilisé un langage qui décrivait soit l’activité spécifique, comme « obtenir mes tours gratuits » et « placer un pari », soit ils ont utilisé un langage qui décrivait l’occasion.  Par exemple, « aller au bingo ».

Cette utilisation d’un langage différent a souvent conduit à la perception que ce qu’elles faisaient n’était pas du jeu. Cela explique que nombre de femmes ne reconnaissaient pas qu’elles pouvaient jouer de manière potentiellement dangereuse. Et ce, même s’il y a des signes que c’est le cas.

Étendre les recherches sur les dangers du marketing

Le rapport formule plusieurs recommandations pour mieux soutenir les femmes victime d’addiction au jeu. Cela inclut des services plus adaptés aux femmes victimes d’addiction. Selon ce rapport, cela passerait par un soutien complet incluant les problèmes liés aux méfaits du jeu, mais aussi d’autres facteurs. Il s’agit de traiter dans le même temps des problèmes comme une mauvaise santé mentale, des problèmes financiers ou la violence domestique.

Il est également recommandé que davantage de services offrent un soutien aux personnes affectées – qui risquent de subir des préjudices à cause du jeu d’une autre personne. Dans ce cas de figure, les femmes sont également plus susceptibles d’être une personne affectée que les hommes.

Limiter l’utilisation de l’image de sportifs dans les casinos en ligne

Anna Hargrave, directrice de la mise en service de GambleAware, a déclaré : « Peu de recherches ont été menées auparavant sur l’expérience des femmes en matière de jeu d’argent. Cependant, la participation des femmes et le taux de femmes subissant des préjudices liées aux jeux d’argent augmentent plus rapidement qu’elle ne le fait chez les hommes.

Elle pointe ainsi le rôle du marketing et de la publicité dans ce secteur. Cela pousse les femmes à jouer davantage. Rappelons qu’en Europe, de nombreux pays ont adopté depuis quelques mois de nouvelles règles. Ces dernières limitent l’utilisation de sportifs ou d’influenceurs pour promouvoir les casinos en ligne ou les sites de paris sportifs.